Solutions de financement

Solutions de prise en charge de votre formation

La formation professionnelle permet d’acquérir et développer de nouvelles compétences et/ou de se reconvertir. Vous souhaitez évoluer professionnellement mais vous êtes freiné par le prix de la formation voire son impact sur votre salaire ? Sachez que des solutions de financement de la formation et d’indemnisation ou de maintien de salaire existent.

dif-s

CPF Compte personnel de formation

Objectif : sécuriser son parcours professionnel

Qui ?

Le CPF est ouvert dès l’âge de 16 ans (15 ans en contrat d’apprentissage) jusqu’au départ en retraite aux :

  • Salariés en CDD/CDI, y compris en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation
  • Demandeurs d’emploi
  • Jeunes sortis sans qualification du système scolaire

Le CPF ne concerne pas les agents de la fonction publique, pour lesquels le DIF est pour l’instant maintenu.

Quoi ?

  • Ouvert depuis le 1er janvier 2015 (remplace le DIF)
  • Acquisition de 24 heures par an pendant 5 ans (soit 120 heures au total) puis 12 heures par an jusqu’à un plafond de 150 heures (*si temps partiel, cumul des heures à proratiser selon le temps de travail)
  • Formations éligibles restreintes :
    • Formations qui débouchent sur un diplôme, un titre ou une certification professionnelle
    • Certificat CLÉA (socle commun de connaissances et de compétences)
    • Accompagnement VAE

Comment ?

Sur le site moncompteformation.gouv.fr, les personnes peuvent :

  • Créer leur Compte Personnel de Formation en ajoutant leurs heures de DIF/CPF déjà cumulées
  • Prendre connaissance des heures de formation disponibles sur leur compte
  • Rechercher des formations diplômantes ou certifiantes spécifiques à leur projet professionnel
  • Connaître les modalités de financement de leur formation

cif-s

CIF CDI et CDD

Objectifs : se qualifier, évoluer ou se reconvertir

Qui ?

  • Le CIF CDI est ouvert aux salariés en CDI justifiant d’une activité salariée d’au moins 2 ans, consécutifs ou non (3 ans dans une entreprise artisanale < 10 salariés), dont 1 an dans leur entreprise actuelle
  • Le CIF CDD est ouvert aux salariés en CDD ou demandeurs d’emploi ayant travaillé en CDD. Le candidat doit justifier d’une activité salariée d’au moins 2 ans, consécutifs ou non, au cours des 5 dernières années dont 4 mois, consécutifs ou non, sous CDD, au cours de la dernière année.

Quoi ?

  • Le CIF permet de se former pendant un an pour une formation à plein temps ou 1200 heures pour une formation à temps partiel
  • Il permet d’acquérir un nouveau diplôme ou de se réorienter. Le FONGECIF ou l’OPACIF de la branche sélectionne les dossiers qui obtiendront le soutien financier. Ils déterminent librement les critères à appliquer dans ce choix.
  • L’OPACIF peut prendre en charge le coût de la formation, les frais de transports et d’hébergement
  • La formation est rémunérée pendant toute sa durée si elle ne dépasse pas 1 an à temps plein ou 1 200 heures à temps partiel
  • La prise en charge de la rémunération dépend du salaire mensuel brut du salarié
  • Si rémunération < 2 fois le SMIC : 100% du salaire brut
  • Si rémunération > 2 fois le SMIC : 80% du salaire brut

Comment ?

  • Les salariés en CDI doivent présenter à leur employeur dans un délai de 60 jours (120 jours pour des formations > 6 mois) une demande écrite d’autorisation d’absence. L’employeur doit répondre dans les 30 jours.
  • Les salariés en CDD doivent recevoir un bordereau individuel d’accès à la formation (BIAF). Ce bordereau informe le salarié sur ses droits au CIF et lui permet de présenter une demande de financement. La formation se déroule à la fin du CDD, et au plus tard 1 an après le terme du contrat.
  • Un délai de franchise minimum est imposé entre 2 CIF

plan-form-s

Plan de formation

Objectif : Se former avec son entreprise

Qui ?

Tous les salariés peuvent être concernés par le plan de formation de leur entreprise. Celui-ci regroupe l’ensemble des actions de formations initiées par l’employeur.

Quoi ?

La formation est à l’initiative de l’employeur qui en a l’entière responsabilité. C’est lui qui va définir les thèmes et les modalités pour favoriser l’adaptation du salarié à son poste, le développement de ses compétences et/ou l’évolution de ses missions ou de son métier.

Comment ?

  • Suivre une formation dans le cadre d’un plan de formation est une obligation légale de l’exécution normale du contrat de travail.
  • L’employeur finance entièrement la formation et maintient la rémunération du salarié pendant la formation.

periode-prof-s

Période de professionnalisation

Objectif : Pour intégrer un nouveau poste et/ou se remettre à niveau

Qui ?

Les périodes de professionnalisation sont destinées aux salariés en CDI ou CUI dans le but de les maintenir dans l’emploi. Elles visent en priorité certains publics dont les salariés sans qualification et les plus de 45 ans travaillant depuis plus de 20 ans. Elle est mise en œuvre à l’initiative du salarié ou de l’employeur.

Quoi ?

La période de professionnalisation vise à favoriser le maintien dans l’emploi des salariés concernés (développer les compétences, préparer à l’évolution de leur activité, etc.). Cette période mixe l’enseignement théorique et la pratique dans l’entreprise.

Comment ?

  • La durée minimale de la formation est fixée à 70 heures, réparties sur une période maximale de 12 mois calendaires (sauf VAE, CPF et certifications inscrites à l’Inventaire)
  • Les actions de formation effectuées pendant le temps de travail donnent lieu au maintien par l’employeur de la rémunération du salarié.
  • Si la formation a lieu en dehors du temps de travail, l’employeur doit verser au salarié une allocation de formation dont le montant est égal à 50 % de sa rémunération…

pole-emp-s

Financement par Pôle Emploi

Objectif : Se former pour trouver un emploi

Qui ?

Les dispositifs destinés aux chômeurs indemnisés ou en fin de droits sont gérés par Pôle emploi. Selon sa situation, le demandeur d’emploi peut accéder à l’un ou l’autre de ces programmes.

Quoi ?

Pôle emploi accompagne votre projet de formation avec votre PPAE (projet personnalisé d’accès à l’emploi).

Comment ?

Les demandeurs d’emploi indemnisés par l’aide au retour à l’emploi conservent leurs allocations. Les autres peuvent percevoir la rémunération formation de Pôle emploi (RFPE). Il faut alors faire valider sa demande auprès de son conseiller Pôle emploi.

aides-regions-s

Aides du Conseil Régional

Objectif : Se former près de chez soi

Qui ?

Les régions définissent les publics concernés (salariés et/ou demandeurs d’emploi) par les aides pour le financement des formations.

Quoi ?

Les modalités pour obtenir une aide de son conseil régional sont définies dans chacune des régions. Chèques formation, chèques 2ème chance…

Comment ?

Il faut donc vous renseigner auprès de votre conseil régional. Chaque région est libre de créer ses propres modalités d’aides.

contrat-prof-s

Contrat de professionnalisation

Objectif : : Travailler et se former en alternance

Qui ?

  • Jeunes de 16 à 25 ans
  • Demandeurs d’emploi de plus de 26 ans.

Quoi ?

  • L’objectif est d’obtenir une qualification supplémentaire et un premier emploi grâce à l’alternance.
  • Le contrat est conclu en CDD ou CDI entre le salarié et l’employeur.
  • La formation doit représenter de 15% à 25% de la durée du contrat (selon accord de branche, cela peut aller jusqu’à 50%) qui, en moyenne, s’étale de 6 à 24 mois.

Comment ?

  • Le financement du contrat est assuré par l’employeur et l’OPCA.
  • La rémunération des jeunes de moins de 26 ans dépend de leur âge.
  • Les demandeurs d’emploi de plus de 26 ans perçoivent un salaire au moins égal au smic et à 85% du minimum conventionnel.